Journée Monidale de l'Habitat, Bertoua 2022

Projet de construction de la Voie de Contournement de Yaoundé

Le MINHDU lutte contre la Corruption

Cliquez ici pour plus de détail

Budget 2023 : la Minhdu sollicite 118,2 milliards pour poursuivre la transformation des physionnomies des villes camerounaises.

1,257 mots |  

5

  | 

Le Ministre de l’Habitat et du Développement urbain (MINHDU) a défendu son enveloppe bugétaire pour l’exercice 2023, devant les membres de la Commission des Finances et du Budget, le 02 décembre 2022.

L’enveloppe budgétaire de l’exercice 2023, sollicitée par le Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain (Minhdu), Célestine Ketcha Courtès, lors de son passage  devant les membres de la Commission des Finances et du Budget, le 02 décembre 2022, connaît une baisse en valeur absolue de 793 millions 385 mille 087 Fcfa par rapport au budget de l’exercice précédent. Une dotation qui se répartit en 14 milliards 79 millions 250 mille Fcfa pour les dépenses de fonctionnement et 104 milliards 80 millions Fcfa pour les dépenses d’investissement.

En termes de développement de l’habitat, en 2023, il est prévu la construction de 250 logements décents dans le cadre du projet pilote de 1675 logements à Douala et Yaoundé ; la construction de 2100 mètres linéaires de drains à Maroua ; la poursuite de l’assainissement et l’aménagement du lac municipal ; la relance les travaux de construction de 200 logements dans les villes de Bamenda et Buea du Plan d’Urgence Triennal pour l’Accélération de la Croissance Economique (PLANUT).

Dans le volet amélioration de l’environnement social urbain, il est envisagé la viabilisation de manière participative 12 quartiers à Yaoundé, Douala, Kumba, Ngaoundéré, Kousseri et Maroua permettant à 79 341 ménages de bénéficier de mécanismes inclusifs ; l’élaboration de 09 documents de planification dans le but de prévenir les bidonvilles ; la formation de 600 jeunes à la fabrication et pose des pavés dans les communes de Bikok, Olanguina, Baham, Dschang, Tokombéré et Kar-hay pour renforcer les 2350 jeunes de Maroua et Bamenda qui poursuivront les chantiers Haute intensité de Mains d’Oeuvre (Himo) de pose des pavés.

Parlant du développement des infrastructures de transport urbain et de mobilité durable, la Minhdu compte obtenir 138 km de voirie entretenue, réhabilitée et construite au profit de 28 villes dans le cadre des compétences transférées et 09 villes dans le cadre de la réhabilitation et la construction ; poursuivre les travaux structurant de voirie et drainage dans le cadre du Projet de Développement des Villes Inclusives et Résilientes (PDVIR) dans les villes de Douala, Yaoundé, Ngaoundéré, Kumba, Kousséri et Maroua ; régler les préalables au démarrage des travaux de construction de la voie de contournement de Yaoundé ; traiter les points critiques de dégradation de la voirie dans la ville de Yaoundé, véritable frein à la mobilité urbaine ; poursuivre les travaux de réhabilitation de la voie «Carrefour Oilibya Omnisport-Total Ngousso” et bretelles» et «voie “Carrefour Oilibya Omnisport-Mosquée Ngousso-Carrefour Hôtel Le Paradis” et Bretelles» ; et démarrer les travaux de voirie dans les villes de Bamenda et Maroua dans le cadre du C2D urbain Capitales Régionales 2.

Comme par le passé, le Minhdu Ketcha Courtès entend poursuivre sa contribution au processus de décentralisation, à travers le transfert des ressources aux collectivités territoriales décentralisées à hauteur de 07 milliards 365 millions 500 mille Fcfa dans les domaines de compétence prévue par la loi.

À travers le Programme gouvernance et appui institutionnel du sous-secteur urbain, la Minhdu entend améliorer le cadre et les conditions de travail des personnels, poursuivre les travaux de construction de la délégation régionale de l’Ouest et intensifier les activités de la Cellule de lutte contre la corruption et consolider le fichier des personnels.

«Cette enveloppe budgétaire traduit la volonté manifeste du Président de la République, Chef de l’État, S.E.M Paul Biya et du Gouvernement de rendre les villes camerounaises plus attrayantes, plus compétitives et plus sûres et résilientes », a justifié la Minhdu.

S.E.Mme Céléstine KETCHA Epse COURTES

FLASHBACK

A l’entame de son propos devant la Commission, Célestine Ketcha Courtès est revenus sur les différents chantiers 2022 qui relèvent du secteur de habitat et développement urbain du Cameroun. Avec un budget de 118 milliards 989 millions 525 mille Fcfa (avec une réduction de 13 milliards 315 millions Fcfa dans le volet investissement par l’ordonnance n°2022/001 du 02 juin 2022), la Minhdu a réalisé plusieurs activités en matière d’habitat, assainissement et voirie et surtout consolidé les acquis des vastes chantiers en cours d’exécution sur le territoire national. Il s’agit notamment de 180 logements supplémentaires dont 100 à Olembé (Yaoundé) et 80 à Mbanga Bakoko (Douala). Ce qui porte à 740 le nombre de logements achevés pour les premiers 1675 logements confiés aux Pme nationales. Le projet de valorisation touristique et économique du lac municipal et d’aménagement de la vallée de la Mingoa, qui affiche un taux d’avancement de 41,3% représentant l’achèvement des études, n’est pas en reste. 80 180 m² de jardins publics et espaces de loisirs ont été aménagés dans les communes de Bafoussam, Bangou (Ouest), et Bertoua (Est). Ceux des communes de Tokombéré et Logone Birni (Extrême-Nord) sont attendus. Et l’éclairage public a été de effectué, avec 1525 points lumineux construits sur l’étendue du territoire national.

Concernant l’amélioration du système d’assainissement en milieu urbain, il ressort de son brillant exposé que le démarrage des travaux de construction des drains dans la ville de Maroua (Extrême-Nord) est effectif pour un taux d’avancement de 11% à ce jour. Pour doter les villes de Bangou, Dimako, Ngomedzap, Ambam, Nkoteng, Dibamba, Fotokol, Kon Yambetta et Mokolo des outils de gouvernance urbaine appropriée, « 09 documents de planification de chacune des villes sont en cours d’élaboration ».

À l’endroit des jeunes à la quête d’un emploi durable, 400 de cette couche sociale ont été formés à la technique de fabrication et de pose de pavés dans les communes de Ngaoundal, Banyo, Djoum et Ambam et 08 unités pilotes de production des pavés ont été équipées dans lesdites collectivités locales et celles de Dschang, Baham, Ngoumou et Bondjock. Dans le même sillage, plus de 2350 jeunes ont été recrutés, formés et employés in situ dans les chantiers de production de pavés à Maroua et Bamenda dans le cadre du C2D Capitales Régionales 2. Et dans la ville de Yaoundé, la Reine mère de Bangangté rassure que les travaux pilote d’aménagement des voies de connectivité par approche participative dans les quartiers Akok-Ndoé1, Ekounou Gazolent, Ngoa Ekellé 3 et Emana Déo-Gracia à Yaoundé, ont permis à 14 317 ménages de bénéficier des mécanismes inclusifs.

Le développement des infrastructures de transport urbain et de mobilité durable s’est effectué à travers des crédits transférés, avec la réalisation de 15 km de routes sur 100 entretenus dans les villes d’Ayos, Mbanga, Sangmélima, Bankim, Mayo-Darlé, Mayo-Banyo et 2 caissons construits. Les résultats des 85 autres km en cours de réalisation sont attendus.

Dans le cadre de la composante réhabilitation des routes, la Minhdu a fait état de 59 km de routes bitumées réhabilités dans 13 villes, dont Obala, Dimako, Nitoukou, Tombel et Santa, sous différentes formes de financement. Et d’autres sont en cours dans les villes de Sangmélima, Bamenda, Ebolowa, Kribi, Mora, Ngaoundéré, Lolodorf, Poli et Mokolo.

En ce qui concerne la composante construction de routes urbaines, 55 km de routes ont été construites à Buea, Douala, Yaoundé, Bafoussam et Limbe avec un financement de l’Afcon, 2,202 km de routes en béton bitumineux à Batouri avec un financement de la Banque mondiale dans le cadre du Pdvir-Projet de développement des villes inclusives et résilientes.

La  section rase campagne de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen a été mise en service et la réception provisoire effective offrant 11 km de voirie d’un profil de 2×3 voies avec trois échangeurs, deux ponts et les voies connexes à la ville. Au total 142,2km de voirie ont été entretenus, réhabilités et construits. Les travaux de voirie structurante se poursuivent de manière satisfaisante à Ngaoundéré, Douala et Yaoundé…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

les plus consultés

à lire aussi

Avis d’Appels d’Offres

Emmission le Citadin

Ne ratez pas notre émission hebdomadaire du Samedi
qui sera diffusée sur la radio POSTE NATIONAL 94.0 FM dès 16h30

Abonnez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

vous êtes abonné avec succès !