Journée Monidale de l'Habitat, Bertoua 2022

Projet de construction de la Voie de Contournement de Yaoundé

Le MINHDU lutte contre la Corruption

Cliquez ici pour plus de détail

CEREMONIE D’INAUGURATION OFFICIELLE DU MONUMENT ‘’PATRIOTE’’ AU BOULEVARD DU 20 MAI,MOT DE MADAME CELESTINE KETCHA EPSE COURTES, MINISTRE DE L’HABITAT ET DU DEVELOPPEMENT URBAIN REPRESENTANTE PERSONNELLE DU CHEF DE L’ETAT, SON EXCELLENCE PAUL BIYA

CEREMONIE D’INAUGURATION OFFICIELLE DU MONUMENT ‘’PATRIOTE’’ AU BOULEVARD DU 20 MAI,MOT DE MADAME CELESTINE KETCHA EPSE COURTES, MINISTRE DE L’HABITAT ET DU DEVELOPPEMENT URBAIN REPRESENTANTE PERSONNELLE DU CHEF DE L’ETAT, SON EXCELLENCE PAUL BIYA

  • Messieurs les Ministres d’Etat,
  • Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement et assimilés,
  • Monsieur le Gouverneur de la Région du Centre,
  • Monsieur le Préfet du Mfoundi,
  • Monsieur le Président du Conseil Régional du Centre,
  • Monsieur le Maire de la Ville de Yaoundé,
  • Mesdames et Messieurs les Maires des Communes d’arrondissement,
  • Honorables Parlementaires,
  • Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux,
  • Officiers Supérieurs,
  • Leur Majestés les Chefs Supérieurs ;
  • Autorités Religieuses et Traditionnelles ;
  • Mesdames et Messieurs

Permettez-moi de m’acquitter, avec humilité, d’un agréable devoir de déférence à Son Excellence Paul BIYA, Président de la République, Chef de l’Etat, pour la confiance renouvelée en ma modeste personne à l’occasion de cette cérémonie solennelle de l’inauguration du Monument ‘’PATRIOTE’’. J’interprète cette marque de confiance comme un appel à une fidélité sans faille aux idéaux nobles et exaltants d’unité, de paix et de progrès prônés par le Président de la République.

Monsieur le Maire de la Ville de Yaoundé,

Je tiens à vous remercier pour les propos aimables et chaleureux à mon endroit et à la Très Haute attention du Président de la République. Je voudrais saluer la présence des nombreuses personnalités ici rassemblées pour cette cérémonie organisée alors que se déroulent les activités marquant la célébration du cinquantenaire de la fête de l’Unité.

En l’espace de quelques mois nous inaugurons le Monument ‘’PATRIOTE’’ après celui de L’UNITE. Monsieur le Maire de la Ville, je vous adresse mes félicitations pour la réalisation de ce joyau architectural qui apporte un éclat particulier à l’embellissement de cette place stratégique, située à un point névralgique de la ville de Yaoundé. Le Monument ‘’PATRIOTE’’ qui se dresse majestueusement devant nous est construit sur un lieu plein de symboles. Il est construit devant le siège du Gouvernement de la République du Cameroun, entouré d’un grand nombre de départements ministériels, d’un hôtel de renommée internationale, des Directions Générales des Sociétés, d’une institution financière de l’Afrique Centrale sans oublier, le boulevard du 20 mai qui accueillera dans deux jours seulement la belle parade des 50 ans de notre Unité Nationale.

C’est également à cet endroit que Le Saint Pape Jean Paul II a dit sa messe, le dimanche 11 août 1985, lors de sa première visite pastorale au Cameroun.

Il ne fait l’ombre d’aucun doute que, ce monument que nous inaugurons aujourd’hui sera un point d’attractions diverses des populations de Yaoundé, du Cameroun tout entier et surtout des touristes.

Mesdames et Messieurs,

En choisissant ‘’PATRIOTE’’ comme nom de baptême de ce Monument, le Conseil de la Communauté urbaine de Yaoundé confirme le statut de Capitale politique et siège des institutions de la République de la ville aux sept collines. Le patriotisme qui s’entend comme l’amour de son pays, le désir de le défendre et de le servir sans attendre en retour un bénéfice particulier, est exalté par le Président de la République Chef de l’Etat, son Excellence Paul BIYA. ‘’Ne vous demandez pas qu’est-ce que le Cameroun a fait pour vous, mais demandez plutôt ce que vous avez fait pour votre pays’’,

Dans notre hymne national il est bien question de notre chère patrie et donc de patriotisme. Un Patriote est un citoyen qui aime son pays et le sert avec passion, amour et abnégation. Une personne qui ne transige pas avec les emblèmes du pays tels le drapeau tricolore : vert-rouge-jaune ou notre hymne national : ‘’Ô Cameroun’’ ou encore celui qui incarne les Institutions Républicaines, pour quelque raison que ce soit. Un patriote est disposé à sacrifier parfois sa vie pour son pays, son pays qui est son point d’encrage bref son Pays qui est son identité. C’est le cas de nos valeureux soldats qui se donnent pour la protection de l’intégrité territoriale de notre cher et beau pays. L’accès du Cameroun à la souveraineté internationale l’a été au prix de la vie de nombreux patriotes, reconnus comme des héros nationaux.

« Le patriotisme, disait le Chef de l’Etat à la jeunesse, est une vertu que certains pourraient trouver passéiste, mais ce serait à tort. » Aujourd’hui encore, il demeure, pour la Nation, la marque d’une citoyenneté responsable et dignement assumée. Il est bon quel que soit votre rôle dans la société, de savoir faire preuve de patriotisme, pour mériter de la Nation : l’agriculteur dans son champ, l’élève ou l’étudiant dans leurs études, l’ouvrier dans son chantier, l’instituteur dans sa salle de classe, le médecin ou l’infirmière à l’hôpital, l’avocat au prétoire dans la voix des sans voix, le chercheur dans son laboratoire, le fonctionnaire dans son bureau, le commerçant dans sa boutique, le mécanicien dans son garage, le balayeur à son poste de travail, le transporteur aux commandes de son engin, le Peuple dans ses activités  citoyennes et quotidiennes, le journaliste dans ses chroniques et écrits responsables. Que chacun accomplisse sa tâche avec l’amour de la Patrie. Alors seulement nous serons la force de la Force de notre cher et beau  pays pour son Emergence et sa prospérité appelés de tous ses Vœux par le Président de la République S.E.M. Paul Biya.

 »I Love my Country Cameroon ». « J’aime mon pays le Cameroun ». I’m sure you too love your country, we all love our Cameroon, our identity. Yes, this is the motivation that should push each of us not to spare our energy to make our cities in general, and Yaounde in particular, which hosted this architectural jewel that we used to see elsewhere, to no longer be the scene of lack of public spirit that feeds urban disorder. The populations of the capital city are expected to show a patriotic spirit in the responsible use of this monument.

Les victoires remportées par nos sportifs, en général, et les joueurs de notre équipe nationale de football, les Lions indomptables ne sont possibles qu’avec un engagement patriotique incandescent avec la remontada ; oui puisons au plus profond de nous pour faire jaillir l’Amour de ce Pays Berceau de nos ancêtres, qui nous a vu naître ; qui a vu naître nos enfants et qui verra naître nos arrières petits-enfants.

Yes. The victories won by our Indomitable Lions, are only possible with an incandescent patriotic commitment manifested by the remontada; Yes. Let us draw from the depths of our being and bring out our Love for this Country, the Cradle of our Fathers, which witnessed our birth; the birth of our children and which will witness the birth of our great grand-children.

Excellences Mesdames et Messieurs, l’aménagement de la place étoile n’est pas un acte isolé. Il s’inscrit dans un vaste mouvement d’urbanisation engagé dans nos villes sous la haute impulsion du Chef de l’Etat. Le chef-d’œuvre architectural que nous inaugurons ce jour rencontre la préoccupation de l’Objectif de développement Durable (ODD) numéro 11 repris sur le plan National dans la SND30 qui vise à « Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables ». Cet Objectif de vise à réhabiliter et à planifier les villes, ou tout autre établissement humain, de manière à ce qu’elles puissent offrir en plus de l’accès aux services de base, à l’énergie, au logement, au transport, des espaces publics verts et des places et jardins, tout en améliorant l’utilisation des ressources et réduisant les impacts environnementaux. Ce Monument Patriote s’intégrera donc avec harmonie au sein de l’échangeur prévu à cet endroit dans le cadre de la construction de la Section Urbaine de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen. J’avais dès le début de ce chantier instruit Les Bureaux d’études STUDY et Louis Berger d’actualiser les études en vue d’intégrer cette place.

En effet en matière d’aménagement urbain, on tend à sous-estimer souvent l’importance de l’esthétique, des espaces et des infrastructures publiques et on ne mesure pas vraiment la relation entre qualité de vie, progrès social et autres éléments constitutifs du bien-être et du bien-vivre. Pourtant, les villes attrayantes ont davantage de chances d’attirer une population active, créative, innovatrice, en bonne santé et qualifiée, ainsi que les investissements et investisseurs indispensables à l’économie urbaine. Malheureusement, même quand ceci est bien compris, le manque de moyens fait souvent passer l’aménagement urbain au second plan, en faveur des besoins prioritaires comme la fourniture des services élémentaires.

Les instances urbaines doivent de ce fait activement et impérativement repenser les espaces publics tels que les parcs, les espaces verts etc., bien conçus pour contribuer non seulement à améliorer l’esthétique générale, mais aussi le dynamisme économique et l’ergonomie des villes.

Furthermore, the creation of pedestrian-friendly environments and public facilities where city populations  can come together promotes social cohesion and diversity and thus makes cities more cohesive, more lively and ultimately more attractive for residents and investors.

La stratégie d’embellissement des villes camerounaises élaborée par le Ministère de l’Habitat et du Développement Urbain s’articule autour de trois axes principaux, à savoir :

  • La mobilisation, la participation active des populations et l’implémentation des bonnes pratiques ;
  • La mise en œuvre des activités d’embellissement, d’hygiène, de salubrité et d’éradication du désordre urbain dans les Collectivités Territoriales Décentralisées ;
  • La synergie d’actions entre les acteurs et la gouvernance.

Un ouvrage d’art de l’envergure du Monument ‘’PATRIOTE’’ que nous inaugurons ce jour est une contribution à l’attractivité de la ville de Yaoundé, prévue dans le Programme de Modernisation Urbaine de la Stratégie Nationale de Développement à l’horizon 2030 (SND30). Le succès de ce plan n’est possible qu’avec la synergie d’action Etat-Collectivités Territoriales Décentralisées- Secteur privé.

Vive le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Paul BIYA, Promoteur de la Décentralisation ;

Vive le Cameroun.

Je vous remercie, Thanks for your Kind attention

Télécharger le pdf

COMMUNICATION INTRODUCTIVE DE SON EXCELLENCE MADAME CELESTINE KETCHA COURTES MINISTRE DE L’HABITAT ET DU DEVELOPPEMENT URBAIN  A L’OCCASION DE LA CEREMONIE D’OUVERTURE DES TRAVAUX DE LA CONFERENCE ANNUELLE  DES RESPONSABLES DES SERVICES CENTRAUX ET DECONCENTRES DU MINHDU, EDITION 2022.

COMMUNICATION INTRODUCTIVE DE SON EXCELLENCE MADAME CELESTINE KETCHA COURTES MINISTRE DE L’HABITAT ET DU DEVELOPPEMENT URBAIN A L’OCCASION DE LA CEREMONIE D’OUVERTURE DES TRAVAUX DE LA CONFERENCE ANNUELLE DES RESPONSABLES DES SERVICES CENTRAUX ET DECONCENTRES DU MINHDU, EDITION 2022.

  • Monsieur le Secrétaire Général;
  • Mesdames les Inspecteurs Généraux ;
  • Messieurs les Conseillers Techniques ;
  • Messieurs les Inspecteurs ;
  • Mesdames, Messieurs les Directeurs et Chefs de Division ;
  • Messieurs les Délégués Régionaux ;
  • Madame, Messieurs les Coordonnateurs de projets et Programmes ;
  • Monsieur le Contrôleur Financier ;
  • Mesdames, Messieurs les Sous-directeurs et assimilés ;
  • Mesdames, Messieurs Chers Collaborateurs ;
  • Mesdames, Messieurs,

C’est  pour moi un plaisir renouvelé et un devoir exaltant de vous accueillir en ce début d’année 2022 pour la présente rencontre des responsables des services centraux et déconcentrés du MINHDU dont je procède ce jour à l’ouverture des travaux.

Madame la Secrétaire d’Etat s’associe à moi pour vous souhaiter une chaleureuse bienvenue à ce rendez-vous devenu coutumier certes, mais dont la valeur ajoutée se mesure à l’aune de notre performance.

 Je voudrais particulièrement exprimer mes chaleureux mots de bienvenue aux Délégués Régionaux, surtout ceux qui viennent de l’arrière-pays pour prendre une part active à nos importants travaux. Je tiens à vous remercier vous tous d’être venus partager ce temps d’informations et d’échanges organisé autour des problématiques cruciales du devenir des villes.

I wish to particularly express a warm welcome to the Regional Delegates, especially those who have come from the hinterland to take an active part in our important deliberations. I would like to thank you all for coming to share this time of information and exchange revolving around the crucial issues of the future of cities.

Je saisis l’occasion, comme il est d’usage à cette période de l’année pour vous souhaiter à chacun d’entre vous ainsi qu’à vos familles respectives, mes vœux de santé et de pleins succès dans vos fonctions respectives.

Je ne saurai clore cette partie de ma communication d’ouverture sans avoir une pensée  pour nos compatriotes décédés au cours de la bousculade survenue le 24 janvier dernier au stade d’Olembé, d’une part et lors du malheureux incendie survenu au LIVS Night-club à Yaoundé avec pour le regretté encore plus le décès du Docteur FANNE MAHAMAT, Directeur de la promotion de la santé au Ministère de la santé publique. A cette occasion, je voudrais vous inviter à  vous lever pour observer une minute de silence en leur mémoire. Merci.

Mesdames Messieurs,

Nos travaux se tiennent au moment où notre pays a déjà remporté le trophée de l’organisation de la 33ème édition de la coupe d’Afrique des nations de football, reconnu déjà par l’opinion mondiale comme la plus belle CAN jamais organisée grâce à la clairvoyance et la résilience du Chef de l’Etat S.E.M Paul BIYA. Notre Département Ministériel a joué pleinement sa partition et a contribué grandement à cette réussite  sous l’autorité du Président de la République, et la coordination du Premier Ministre, Chef du Gouvernement. C’est l’occasion pour moi de remercier chacun d’entre vous  pour votre mobilisation et dynamisme tous azimuts durant ces dernières années. Notre contribution a été saluée par la Très haute hiérarchie. Cette reconnaissance du Chef de l’Etat doit être entendue comme une invitation à mieux faire, à nous améliorer et à être encore plus efficace, plus performant. Son adresse à la Nation dont je vous invite à vous approprier chaque mot, chaque phrase est suffisamment clair sur les challenges qui relèvent du MINHDU.

Mesdames et Messieurs, 2021, marque en effet le couronnement de longues années de préparation de la CAN 2021 qui se tient actuellement dans les villes de Yaoundé, Douala, Bafoussam, Limbé, Buéa et Garoua. Ces résultats n’ont pas été sans embuche. De nombreuses difficultés ont émaillé la mise en œuvre de nos projets au cours de l’année écoulée. Les plus saillantes sont la libération tardive des emprises des travaux par les riverains, la lenteur dans le paiement des décomptes des entreprises occasionnant des retards dans les prestations des entreprises, le déplacement des réseaux des concessionnaires, la faible capacité technique et financière de certaines entreprises dont la résiliation des marché ne pouvait qu’impacter sur les délais, le manque d’expertise et de sens de responsabilité des PME nationales adjudicataires des marchés de construction de logements. Le Secrétaire Général dans son exposé reviendra largement sur les résultats obtenus ainsi que les différents obstacles rencontrés.

Mesdames Messieurs, Chers collaborateurs,

La Conférence annuelle des responsables des services centraux et déconcentrés est également le moment pour le Chef de Département que je suis, de faire un bilan du fonctionnement de vos différents services. A cet effet, il demeure encore certains dysfonctionnements qui doivent impérativement cesser notamment les retards dans la transmission de l’information, de la bonne information. Il est arrivé que ce soit sur le terrain que je découvre que des chantiers n’avancent pas ou sont en arrêt. L’enjeu pour cette année et les autres à venir c’est bien entendu la transmission en temps réel de l’information. Pour décider, j’ai besoin d’une information, d’une bonne information en temps réel ou dans des délais acceptables. Les canaux et les délais de transmission de l’information à la hiérarchie sont connus. Je serai très regardante sur la transmission des comptes rendus et rapports d’activités cette année.

Mesdames Messieurs, Chers collaborateurs,

Revenant à nos travaux, organisés pour cette édition sur un thème qui me tient à cœur « nouveau cadre  stratégique de performance et mécanisme inclusif permettant de créer une synergie entre le MINHDU et les collectivités territoriales décentralisées en vue de l’opérationnalisation du plan de modernisation urbaine », cette concertation nous donne l’occasion d’échanger  sur les grands enjeux et orientations stratégiques pour la modernisation des villes, chère au Chef de l’Etat.

Ladies and Gentlemen, Dear colleagues,

Concerning our meeting, holding for this edition under a theme that is close to my heart « New Strategic Performance Framework and Inclusive Mechanism to Develop a Synergy Between MINHDU and Regional and Local Authorities for the Operationalization of the Urban Modernization Plan », this consultation gives us the opportunity to exchange on the major issues and strategic orientations for the modernization of cities, dear to the Head of State.

L’année dernière déjà, nous nous sommes retrouvés pour évoquer la contribution du sous-secteur urbain dans la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Développement à l’horizon 2030. Inscrit dans sa continuité, le thème de cette année nous interroge sur ce qui est attendu de nous de manière concrète et pratique.

Lors de son adresse à la Nation le 31 décembre dernier, le Chef de l’Etat a reconnu la transformation des villes abritant la CAN 2021 et de ce fait instruit la poursuite des actions dans les autres villes pour réduire les inégalités infrastructurelles observées. Cette orientation majeure du Président de la République cadre effectivement avec la nouvelle boussole de l’action du Gouvernement pour les prochaines huit années, qui met en bonne place un plan de modernisation des moyennes et grandes villes. Nous avons donc pensé Madame la Secrétaire d’Etat et moi-même, réfléchir ensemble avec tous les responsables du MINHDU pour l’opérationnalisation du plan de développement durable des villes comme le veut le Chef de l’Etat.

Il convient de préciser que l’évaluation de la mise en œuvre de la Stratégie pour la Croissance et l’Emploi, première phase de la mise en œuvre de la Vision a permis  de tirer les principaux enseignements et d’apprécier les efforts à fournir pour accélérer la marche vers la modernisation des villes. Ainsi, la réalisation du plan de modernisation des villes s’appuie sur les axes stratégiques suivants :  le développement des voies de contournement et pénétrantes ; la mobilité et le système de transports inter modal; l’accès aux logements ; l’aménagement de réseaux d’assainissements compatibles aux impératifs d’émergence ; l’amélioration de l’accès aux autres services sociaux; la promotion d’emplois décents ; l’aménagement des zones industrielles et le développement des services ; la gouvernance et notamment le renforcement des instruments de planification.

Mais je dois dire qu’en interne, nous devons affiner la vision de nos villes, c’est-à-dire une vision prospective des villes camerounaises de demain en s’arrimant justement à la Stratégie Nationale de Développement à l’horizon 2030. Car, le développement durable nécessite des actions intégrées, inclusives avec la contribution de tous les acteurs et comme j’aime répéter « living no one behind ».  Les problématiques majeures des villes sont connues l’assainissement, l’électrification urbaine, la mobilité urbaine, l’inclusion sociale, le logement, l’égalité des quartiers… ces thématiques semblent s’accentuer au fur et à mesure que les villes s’étendent. Il nous faut réagir mais surtout agir, anticiper, prévoir. En gros, penser la ville de demain. Les axes retenus par la Stratégie Nationale de Développement à l’horizon 2030 sont connus. Il nous revient en collaboration avec les autres acteurs MINEPAT, collectivités territoriales décentralisées d’opérationnaliser cet ambitieux programme pour les villes camerounaises.

C’est un vaste programme qui mérite d’être développé par les techniciens qui animeront les travaux pendant ces deux journées que je souhaite aussi intenses qu’enrichissantes pour tous.

Nous avons également voulu réfléchir ensemble sur des solutions à certaines problématiques qui freinent l’atteinte de nos objectifs notamment la contractualisation des marchés et l’achèvement des 1675 logements confiés aux PME nationales. Par ailleurs, des compétences ont été transférées aux Régions, nous avons également voulu partager le contenu de ce texte du Chef de l’Etat et des implications des uns et des autres.

Ces travaux se tiennent également dans un contexte d’accélération du processus de décentralisation à la faveur du décret N°2021/744 du 28 décembre 2021du Président de la République qui transfert certaines compétences en matière d’urbanisme et d’habitat  aux différentes Régions. Il s’agira de déterminer les rôles entre les services centraux et les services régionaux et entre les services déconcentrés et les services régionaux et les communes et communautés urbaines. Je vous rappellerai les termes de l’article 20 alinéa 1er de ce décret qui énonce que « l’Etat assure le suivi, le contrôle et l’évaluation de l’exercice des compétences transférées aux Régions en matière d’urbanisme et d’habitat ». Comme pour dire transférer ne veut pas dire abandonner.

Mesdames Messieurs

Chers collaborateurs,

Dans un tout autre ordre d’idées, Madame la Secrétaire d’Etat et moi, voudrions  résolument vous engager vers la performance. Et pour y arriver, chacun d’entre nous doit avoir une nette maitrise du secteur dans lequel nous opérons ainsi que ses mutations diverses. Il s’agit d’une approche intégrée pour une coordination d’ensemble. Cela me rappelle très bien la coordination des mouvements de nos 11 joueurs de football sur le terrain pour marquer un but. C’est de cette coordination d’ensemble que j’appelle de la part de tous les responsables des services centraux et déconcentrés pour atteindre nos objectifs et partant la performance oui jouons Equipe faisons bloc et recherchons cette synergie qui fait les grands résultats et donc les Grandes Victoires.

C’est la recherche d’une dynamique de performance adossée sur sa capacité à offrir aux Camerounaises et Camerounais des villes attractives, rayonnantes et compétitives que depuis des années déjà nous nous retrouvons à l’occasion de ces assises. Pour cette année, nous avons voulu partager avec tous les responsables :

  • le nouveau cadre stratégique de performance de notre Département Ministériel ;
  • le niveau de préparation, les acteurs, le chronogramme de mise en œuvre du plan de modernisation urbaine ;
  • les leviers permettant d’achever les premiers logements confiés aux PME nationales ;
  • la contribution de nos services dans l’applicabilité du décret sus relevé ;
  • les actions à mener pour optimiser la contractualisation des projets et assurer une meilleure exécution de nos opérations.

Mesdames et Messieurs,

Chers Collaborateurs,

J’attends des échanges sur le thème y dédié que vous soyez imprégnés des problématiques y rencontrées et que vous formuliez des propositions concrètes pour véritablement bâtir des villes modernes. Pendant ces deux jours, il sera question d’appropriation de certains concepts clés et surtout il vous appartient de capitaliser l’ensemble de ces thématiques pour qu’ensemble nous construisions des villes résilientes, durables,  sûres. Les travaux de ce jour permettront d’éclairer chacun des collaborateurs sur ce qui est attendu de nous pour les 08 prochaines années.

I hope that from the discussions on the dedicated theme, you will get acquainted with the problems identified and that you will formulate concrete proposals to really build modern cities. During these two days, it will be a matter of ensuring ownership of certain key concepts and above all it is up to you to capitalize on all these themes so that together we build resilient, sustainable and safe cities. The work of this day will allow us to enlighten each of our collaborators on what is expected of us for the next 08 years.

Je voudrais rappeler avec insistance que de la qualité et de la profondeur des échanges, dépendra la pertinence des recommandations qu’il nous reviendra de mettre en œuvre. Les exposés et débats autour de ces thèmes et les résolutions qui en découleront nous permettront certainement de poser les bases de cette transformation des villes  voulue par le Chef de l’Etat.

En vous remerciant de vôtre aimable attention,  je déclare ouverts les travaux de la Conférence annuelle des responsables des services centraux et déconcentrés du  Ministère de l’habitat et du Développement Urbain. /

Vive le Cameroun avec son Illustre Chef, le Président de la République Son excellence Paul BIYA !

Vive le Ministère de l’habitat et du développement urbain !

Télécharger le pdf

COMMUNICATION INTRODUCTIVE DE SON EXCELLENCE MADAME CELESTINE KETCHA COURTES MINISTRE DE L’HABITAT ET DU DEVELOPPEMENT URBAIN  A L’OCCASION DE LA CEREMONIE D’OUVERTURE DES TRAVAUX DE LA CONFERENCE ANNUELLE  DES RESPONSABLES DES SERVICES CENTRAUX ET DECONCENTRES DU MINHDU, EDITION 2022.

ALLOCUTION DU MINISTRE DE L’HABITAT ET DU DEVELOPPEMENT URBAIN LORS DE LA REUNION DE LANCEMENT DES PROJETS TRANSFÉRÉS PAR LE MINHDU AUX CTD POUR LE COMPTE DE L’EXERCICE BUDGETAIRE 2022

     

    • Monsieur le Secrétaire Général du MINHDU ;
    • Messieurs les Maires de villes ;
    • Mesdames et Messieurs les Maires des Communes et Communes d’Arrondissements ;
    • Monsieur le Coordonnateur du réseau des Secrétaires Généraux des Collectivités Territoriales Décentralisées ;
    • Mesdames et Messieurs les Secrétaires Généraux des Communautés Urbaines et Mairies ;
    • Madame l’inspecteur Général chargé des questions Techniques au MINHDU ;
    • Chers collaborateurs ;
    • Mesdames et Messieurs ;

    Il m’est agréable de prendre la parole ce jour, à l’occasion de la réunion de lancement de l’exécution des dotations du MINHDU pour la mise en œuvre des compétences transférées, au titre de l’exercice budgétaire 2022.

    Je voudrais avant tout, vous remercier, vous, acteurs privilégiés du développement local, d’avoir répondu promptement à cet appel lancé par mon Département Ministériel. En répondant à notre invitation malgré vos multiples charges, vous montrez l’intérêt particulier que chacun de vous accorde dans le suivi et la mise en œuvre des compétences transférées pour lesquelles vous êtes les Maîtres d’Ouvrage.

    Oui, chers édiles, dans le cadre de la migration du Cameroun vers un Etat décentralisé, le Président de la République, Son Excellence Paul BIYA, a promulgué le 24 décembre 2019, la loi portant Code Général des Collectivités Territoriales Décentralisées qui vous place au centre de l’action publique pour la mise en œuvre des projets ayant vocation à propulser le développement local par la base.

    Cette loi rappelle les compétences qui vous sont dévolues au rang desquelles, une quinzaine relative à la planification, l’urbanisme et l’habitat.

    Ainsi, dans le cadre de la mise en œuvre de ces compétences, le MINHDU a transféré, pour le compte de l’exercice budgétaire 2022, des ressources financières à hauteur de 6, 35 milliards de FCFA, à 71 Communes.

    Comme vous le savez, ces ressources sont destinées à :

    • l’élaboration des documents de planification urbaine notamment les Plans d’occupation des Sols et les Plans Sommaires d’Urbanisme ;
    • la réhabilitation et /ou l’entretien la voirie urbaine ;
    • les travaux d’éclairage public ;
    • les travaux en Haute Intensité de Main d’Œuvre pour certaines opérations d’aménagement et la viabilisation des espaces habitables dans les quartiers précaires ;
    • la création et l’aménagement d’espaces publics urbains ;

    L’ensemble de cette dotation s’appuie au mieux sur les principes cardinaux de la budgétisation par compétence et le respect de l’exclusivité de l’exercice des compétences transférées.

    Depuis 2012, le processus de transfert de crédits engagé par le MINHDU va crescendo, en nombre de communes bénéficiaires, en montant et en activités. C’est ainsi que 54 Communes ont bénéficié en 2019 de transfert de crédit d’un montant global de 4 491 000 000 FCFA. En 2020 et 2021, environ 85 Communes ont été bénéficiaires pour un montant global d’environ 5 milliards de FCFA.

    En 2022, avec l’alignement des programmes des administrations publiques aux orientations de la SND30 et l’implémentation du nouveau cadre stratégique de performance du Ministère, l’appui des CTD pour la mise en œuvre des compétences transférées a légèrement augmenté et se situe comme mentionné plus haut à 6 milliards 350 millions.

    Mesdames et Messieurs,

    La présente rencontre MINHDU-CTD est organisée dans le but de procéder au lancement officiel de la mise en œuvre des projets y relatifs pour frayer un chemin de collaboration en vue de mutualiser nos efforts pour améliorer le cadre de l’accompagnement technique et financier dont vous bénéficiez depuis déjà plusieurs années.

    Cette rencontre se tient en hybride non seulement avec les Maires des Communes concernées en présentiel, mais aussi en visioconférence avec les Secrétaires Généraux de ces Mairies, ainsi que les délégués régionaux et Départementaux, ceci dans le souci de communication et de partage d’information autour de ces projets afin qu’ils bénéficient d’un meilleur suivi que par le passé.

    Ce partage est fait à dessein, il s’agit pour moi de « nous » permettre, oui parce que nous sommes une équipe, de corriger les imperfections constatées dans la mise en œuvre de ces. En effet, il est observé au cours des exercices budgétaires antérieures, que les ressources transférées aux CTD constituent encore le point faible de la performance du MINHDU.

    Cette situation est d’autant plus préoccupante qu’il s’agit des dotations annuelles et dont la non consommation entraine la forclusion des crédits. Ce qui fait perdre aux populations bénéficiaires de ces projets des possibilités d’améliorer leur cadre de vie d’une part et baisse les performances du MINHDU d’autre part.

    L’explication de ces résultats mitigés enregistrés chaque année tient entre autres (i) au  retard dans la procédure de passation des marchés et (ii) à la faible voire la mauvaise collaboration qui existent entre les acteurs dans le suivi de ces projets.

    Les éléments de contractualisation des marchés relatifs à chacun de ces projets ont depuis novembre 2021 pour certains et février 2022 pour d’autres, été transmis aux différents Maitres d’Ouvrage (les Maires) que vous êtes. Si pour certains de ces projets, les marchés sont en phase finale du processus de passation, pour d’autre par contre, le processus accuse déjà un grand retard.

    C’est le lieu pour les communes qui rencontrent des difficultés, de les dérouler afin qu’ensemble, nous trouvions des solutions efficientes pour permettre une mise en œuvre sereine de ces projets.

    Cette cérémonie s’inscrit également dans la logique du nécessaire de renforcement des capacités des CTD afin qu’elles puissent conduire efficacement le processus de développement local. C’est ainsi qu’il est prévu trois communications sur des thématiques essentielles relatives à la mise en œuvre des compétences transférées aux CTD par mon département ministériel.

    Mesdames et Messieurs les Maires,

    Mesdames et Messieurs les Secrétaires Généraux,

    Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Paul Biya, dans son allocution au siège des Nations Unies  à New York en 2016, dans le cadre du débat sur la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable, a relevé que ce programme  ambitieux demande la franche implication de tous.

    Aussi, je nous exhorte à une bonne synergie dans la réalisation de ces projets. Ce n’est qu’ainsi que nous réussirons à atteindre une meilleure performance pour la satisfaction de nos populations.

    Mesdames et Messieurs,   

    Tout en vous souhaitant de nouveau un chaleureux séjour dans votre maison, le MINHDU, je vous invite à suivre avec la plus grande attention lesdites communications.

    Elles vont permettre à coût sûr d’améliorer la gouvernance de vos municipalités et la mise en œuvre des compétences transférées aussi bien par le MINHDU que par d’autres départements ministériels.

    Je vous remercie pour votre attention soutenue.

     

     

    Télécharger le pdf

    COMMUNICATION INTRODUCTIVE DE SON EXCELLENCE MADAME CELESTINE KETCHA COURTES MINISTRE DE L’HABITAT ET DU DEVELOPPEMENT URBAIN  A L’OCCASION DE LA CEREMONIE D’OUVERTURE DES TRAVAUX DE LA CONFERENCE ANNUELLE  DES RESPONSABLES DES SERVICES CENTRAUX ET DECONCENTRES DU MINHDU, EDITION 2022.

    ALLOCUTION  DE MADAME COURTES NÉE KETCHA CÉLESTINE ,MINISTRE DE L’HABITAT ET DU DÉVELOPPEMENT URBAIN : CEREMONIE DE SIGNATURE DU PROTOCOLE D’ACCORD ENTRE LE MINHDU ET SETEC ENERGIE ENVIRONNEMENT / SETEC CAMEROUN

    • Monsieur le représentant de l’Ambassadeur de France au Cameroun,
    • Monsieur le représentant du Ministre de la Décentralisation et Développement Local,
    • Monsieur le Directeur Général du FEICOM,
    • Messieurs les Maires des Villes,
    • Messieurs les Maires des Communes,
    • Madame la Directrice Générale Adjointe de SETEC Energie Environnement,
    • Mesdames et Messieurs,

    C’est un réel plaisir pour moi de présider ce jour, la cérémonie de signature du protocole d’accord entre le Ministère de l’Habitat et du Développement Urbain et le Partenaire SETEC Energie Environnement pour la réalisation d’une étude territoriale et de faisabilité des structures de tri des déchets dans les villes secondaires du Cameroun et de procéder au lancement officiel desdites études.

    Votre présence ici, témoigne de l’importance que nous attachons tous à trouver des solutions à la problématique de la gestion des déchets dans nos villes.

    Mesdames et Messieurs,

    Comme nous le savons tous, la gestion des déchets est, en sus d’être un défi environnemental et de santé publique, un enjeu majeur pour le développement économique durable du Cameroun. Depuis le milieu des années 2000, le Cameroun s’est saisi à bras le corps de ce sujet, adoptant notamment à cette époque la première Stratégie Nationale de Gestion des Déchets pour la période 2007 – 2015. Par la suite, d’autres actions ont été engagées pour résoudre la problématique de l’assainissement des déchets solides dans nos différentes villes, notamment (i) la subvention des prestations de propreté dans les grandes villes, (ii) l’instauration d’un droit d’accise spécial destiné au financement de l’enlèvement et du traitement des ordures au bénéfice des Collectivités Territoriales Décentralisés (CTD), (iii) l’organisation des campagnes d’hygiène et de salubrité sous forme de concours dénommé « Villes propres » pour ne citer que cela.

    En dépit de tous ces efforts, les progrès dans le domaine de la gestion des déchets restent insuffisants, notamment en termes de déploiement des infrastructures essentielles, necessaires à leur bonne gestion et plus spécifiquement d’installations de tri et de valorisation.

    S’il est vrai que les villes principales rencontrent plus de difficultés dans l’exercice de compétence transférée en matière d’hygiène et de salubrité, il n’en demeure pas moins que les villes secondaires, dont le taux d’urbanisation et la croissance démographique sont non-négligeables, subissent les impacts environnementaux, socio-économiques et sanitaires de la gestion inappropriée des déchets et son cortège de désagréments.

    Neanmoins, la Commune de Dschang s’est dotée courant 2021 d’un centre de tri modulaire de type VAL’BOX mis en place par la société Ar-Val afin d’industrialiser le secteur du tri et booster le développement des formes de valorisation des déchets.

    Ce type de solution apparait comme pertinent pour la gestion des déchets dans les villes moyennes du pays. Néanmoins son déploiement à l’échelle nationale fait aujourd’hui face au manque de capacité des communes à réaliser les études technico-économiques nécessaires à l’établissement des dossiers de demande de financement en vue de la réalisation des infrastructures.

    C’est dans ce contexte que nous sommes entrés en relation avec Setec Energie Environnement qui a démontré son intérêt pour nous accompagner dans la résolution de ce problème. En sus de son expertise reconnue dans le secteur des déchets et de son expérience en Afrique, Setec Energie Environnement était membre du club d’entreprises établi par la société Ar-Val et dispose d’une présence locale qui en font pour nous un interlocuteur idéal. Par ailleurs, la proposition technique de Setec de réaliser une étude à l’échelle nationale permettant de quantifier, localiser et dimensionner les besoins en infrastructures des villes moyennes ainsi que d’en définir les paramètres technico-économiques nous a ainsi semblé particulièrement pertinente.

    Ce projet s’inscrit en droite ligne avec la SND 30 qui place l’assainissement parmi les priorités pour le développement de notre pays. Il constitue également un appui supplémentaire aux CTD dans l’exercice des compétences à eux transférées, contribuant à la décentralisation effective prônée par Son Excellence, Monsieur Paul BIYA.

    Mesdames et Messieurs,

    Grâce à cette nouvelle collaboration, la Direction Générale du Trésor du Ministère de l’Economie et des Finances de la République Française a mobilisé à travers le Partenaire SETEC un financement 582 740 euros soit 382 277 440 (Trois cent quatre-vingt-deux millions deux cent soixante-dix-sept mille quatre cent quarante) FCFA, pour la réalisation d’une étude territoriale et de faisabilité des infrastructures de tri des déchets dans vingt-sept (27) villes secondaires du Cameroun, à l’instar de Kousseri, Mokolo, Loum, Kumba, Nkongsamba, Mbouda, Foumban, Guider, Foumbot, Bafang, Yagoua, Mbalmayo, Meiganga, Bali, Bafia, Wum, Bangangté, Tiko, Mora, Sangmelima, Kumbo, Mbanga, Obala, Nanga-Eboko, Soa, Kye-Ossi et Bonalea.

    Une telle étude constituerait donc un accélérateur de développement durable nous permettant soit de financer un programme national de déploiement d’infrastructures, soit aux municipalités de disposer de ressources nécessaires au dépôt d’un dossier solide de financement desdites infrastructures.

    La réalisation de ladite étude contribuerait au développement des solutions de tri adaptés aux besoins du Cameroun et avancerait notre agenda en termes de gestion des déchets pour l’atteinte des ODD en particulier:

    • l’ODD 3 pour permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge, ce qui passe par la réduction des populations à l’exposition aux maladies liées à l’insalubrité et transmises par les insectes ;
    • l’ODD 12 pour l’instauration d’une gestion rationnelle des déchets afin de réduire leur déversement dans l’air, l’eau et le sol ainsi que la réduction considérable d’ici à 2030, de la production de déchets par la prévention, la réduction, le recyclage et la réutilisation.

    Je ne saurai terminer mon propos sans remercier notre partenaire SETEC ENERGIE et la Direction Générale du Trésor du Ministère de l’Economie et des Finances de la République Française, pour leur accompagnement dans l’atteinte de nos objectifs visant à l’amélioration du cadre de vie des populations à travers un environnement sain.

    Vive le Cameroun et son Illustre Chef, le Président Paul BIYA.

    Je vous remercie de votre attention.

     

    Télécharger le pdf

    COMMUNICATION INTRODUCTIVE DE SON EXCELLENCE MADAME CELESTINE KETCHA COURTES MINISTRE DE L’HABITAT ET DU DEVELOPPEMENT URBAIN  A L’OCCASION DE LA CEREMONIE D’OUVERTURE DES TRAVAUX DE LA CONFERENCE ANNUELLE  DES RESPONSABLES DES SERVICES CENTRAUX ET DECONCENTRES DU MINHDU, EDITION 2022.

    DISCOURS INAUGURAL DE MADAME Célestine KETCHA COURTES LORS DE LA SIGNATURE DES NOUVEAUX DOCUMENTS CONVENTIONNELS DU PROGRAMME NATIONAL DE FORMATION AUX METIERS DE LA VILLE (PNFMV)

      • Monsieur le Ministre de la Décentralisation et du Développement Local, Vice-Président du Comité de pilotage du PNFMV ;
      • Monsieur le Secrétaire Général du MINDDEVEL, Président du Conseil d’Orientation Stratégique du Programme National de Formation aux Métiers de la Ville ;
      • Monsieur le Secrétaire Général du MINHDU, Vice-Président du COS ;
      • Monsieur le Président National des Communes et Villes Unies du Cameroun (CVUC), Maitre d’œuvre du PNFMV ;
      • Monsieur le Directeur Général du FEICOM ;
      • Monsieur le Coordonnateur du Programme National de Formation aux Métiers de la Ville ;
      • Mesdames et Messieurs, Distingués membres du Comité de Pilotage du PNFMV ;
      • Mesdames et Messieurs, en vos qualités respectives ;
      • Mesdames, Messieurs,

      Je me réjouis d’être en ces lieux en ce jour, Monsieur le Président National des CVUC, à l’occasion de cette ô combien importante cérémonie de signature des conventions de la nouvelle phase du Programme national de Formation aux Métiers de la Ville (PNFMV), entre le Ministère de l’Habitat et du Développement urbain (MINHDU), le Ministère de la Décentralisation et du  Développement local (MINDDEVEL, le Fonds spécial d’Equipement et d’Intervention intercommunale (FEICOM) et les Communes et Villes unies du Cameroun (CVUC), partenaires institutionnels de mise en place de cet outil partenarial état/collectivités territoriales décentralisées.

      Avant tout, j’aimerais vous remercier d’avoir répondu à ce rendez-vous historique qui nous permet d’écrire ensemble une page nouvelle en matière de politique de soutien aux acteurs de la décentralisation et du développement local. L’occasion m’est ainsi donnée d’exprimer encore une fois ma profonde gratitude à la task-force mise sur pied, sous  l’impulsion du Président national des CVUC, pour l’élaboration de ces nouveaux documents qui affirment plus que jamais le rôle essentiel du PNFMV dans l’implémentation du processus de décentralisation voulu par le Chef de l’Etat, Son Excellence Paul Biya, et dont la mission essentielle est de modifier le visage de nos collectivités en faisant des acteurs locaux des acteurs de changement appelés à faire évoluer les politiques publiques locales de développement,  et à rénover les outils de management afin de favoriser véritablement l’impulsion du développement local.

      Excellence, Mesdames et Messieurs,

      La cérémonie de signature des nouvelles conventions qui nous réunit ce jour s’inscrit dans le cadre de la nouvelle forme de gouvernance et de fonctionnement du PNFMV, imposée par le nouveau contexte local ainsi que les nouvelles exigences des territoires.

      En effet, avec la promulgation de la loi 019/2019 du 24 décembre 2019 portant Code général des CTD, le Cameroun  a fait un bond qualitatif  sur la voie de sa décentralisation, dont les fondements sont le développement harmonieux et équilibré de l’ensemble du territoire national, la promotion de la démocratie locale, la participation des citoyens dans les actions de développement et la gestion des affaires publiques, le développement économique local et la création des emplois.

      Les exigences de cet engagement incitent les communes et les régions à travailler de façon plus intégrée et plus cohérente afin d’élaborer des démarches qui permettent d’asseoir des territoires viables et compétitifs, et de mettre en œuvre le programme de développement durable de notre Pays à l’horizon 2030.

      Conscients que la complexité de cet agenda de développement durable demande des approches novatrices, de nouveaux modes opératoires et de nouvelles façons de mener l’action publique locale, tout comme des partenariats nouveaux, les nouvelles conventions du PNFMV se positionnent comme ce réceptacle-là, qui donne au Programme cette capacité à promouvoir le changement dans nos territoires.

      La signature de ces nouveaux documents intervient aussi au moment où le Cameroun a lancé sa nouvelle politique publique de développement, la Stratégie Nationale de Développement (SND30) avec des ambitions précises, claires et réalisables.  L’engagement avec lequel le gouvernement porte cette nouvelle stratégie oblige toutes les structures déconcentrées de l’Etat, à sortir des sentiers battus et à rechercher de nouvelles solutions pour la réalisation des objectifs de la SND30 qui s’arriment bien avec les objectifs de développement durable.

      C’est DONC dire définitivement qu’à travers ces nouvelles conventions, le PNFMV, sous l’éclairage de son Comité de Pilotage (COPIL), se dote des moyens institutionnels qui renforcent sa politique de contribution active à la matérialisation de la décentralisation, d’une part, et d’autre part d’accompagnement de manière efficiente les CTD face aux changements multiples que doivent opérer les territoires.

      Monsieur le Ministre,

      Mesdames et Messieurs,

      Vous le savez, à travers la mise en place du PNFMV, nous avons voulu mettre en place un outil ambitieux, réaliste, qui tient compte du contexte local. La signature, ce jour, des documents de la nouvelle phase de ce programme est le résultat de cette vision habile et soucieuse de son adaptation par rapport aux évolutions du contexte local. Mieux, adapter les missions du PNFMV aux évolutions du contexte local et fixer clairement les engagements respectifs de chaque partenaire autour de ce projet commun.

      En parlant d’engagements, je voudrais dire que nous ne pouvons éluder cette réalité qui nous oblige à donner au PNFMV les moyens de bien conduire ses missions et de mieux évaluer ses performances. Car, le périmètre d’action des CTD à travers les nouveaux enjeux des territoires s’est considérablement élargi, et inclut désormais plusieurs domaines, dont le développement économique des territoires et la création d’emplois, qui nécessitent des compétences variées. Et donc un accompagnement subséquent.

      Toutes choses qui permettront au PNFMV d’anticiper sur les nouvelles dynamiques des territoires, et de favoriser l’autonomie des CTD.

      L’ambition de ces nouveaux documents, c’est aussi finalement de disposer d’un outil juridique inclusif participant véritablement à la performance du PNFMV.

      C’est une ambition et un défi passionnants. Qui, pour être relevés avec succès, demandent la participation de tous (local, national, politique, associatif, individuel, collectif, public, privé…).

      Monsieur le Ministre,

      Mesdames et Messieurs,

      Je me réjouis de constater que notre cérémonie de ce jour s’inscrit sous le sillage de la conviction du Chef de l’Etat qui, une fois de plus, à l’occasion de son adresse à la nation le 10 février dernier, n’a pas manqué de relever l’intérêt de l’implication des CTD dans l’implémentation des politiques publiques de développement.

      La mise en œuvre effective des nouvelles conventions que nous nous apprêtons à signer, devra sans doute permettre au PNFMV de diversifier davantage son offre d’action/formation en intégrant des thématiques nouvelles en lien avec les nouvelles exigences des territoires, de renforcer et d’améliorer sa gouvernance et la qualité de ses interventions et de se fixer de nouveaux horizons de coopération.

      Elles vont lui permettre également de travailler davantage avec les CTD dans la veine de l’interpellation du Chef de l’Etat, et d’aider ces entités territoriales à formaliser leurs contributions à la réalisation des politiques publiques de développement que s’est fixé le Cameroun, et contenues dans sa Stratégie Nationale de Développement (SND30).

      C’est tout le sens de la cérémonie de ce jour.

      Excellence, Mesdames, Messieurs,

      Avant de terminer mon propos, je tiens à remercier sincèrement les quatre partenaires institutionnels du PNFM, pour votre forte implication et celle de vos services dans tout le processus de discussion et d’adoption de ces nouveaux documents conventionnels.

      Et réitérer ma profonde gratitude au Président National des CVUC, Maitre d’œuvre du PNFMV, dont les responsabilités rendent évident la prise en compte de la vision stratégique des CTD dans la mise en œuvre du projet de formation du PNFMV.

      Je demeure convaincue que le PNFMV pourra toujours compter sur l’appui et l’accompagnement de vos services dans la mise en œuvre effective de ces conventions.

      Je voudrais enfin vous assurer que le MINHDU, maître d’ouvrage du PNFMV, ne ménagera pas ses efforts et ses moyens pour donner pleine vie à ces nouvelles conventions et répondre aux attentes de toutes les parties prenantes.

      Ensemble, nous avancerons et ferons évoluer les choses. Ne nous arrêtons pas. Moi, je ne m’arrêterai pas. Je sais aussi que vous non plus.

      Je vous remercie de votre aimable attention.

      Télécharger le pdf

      COMMUNICATION INTRODUCTIVE DE SON EXCELLENCE MADAME CELESTINE KETCHA COURTES MINISTRE DE L’HABITAT ET DU DEVELOPPEMENT URBAIN  A L’OCCASION DE LA CEREMONIE D’OUVERTURE DES TRAVAUX DE LA CONFERENCE ANNUELLE  DES RESPONSABLES DES SERVICES CENTRAUX ET DECONCENTRES DU MINHDU, EDITION 2022.

      DISCOURS INTRODUCTIF DU MINISTRE DE L’HABITAT ET DU DEVELOPPEMENT URBAIN, MADAME CELESTINE KETCHA EPSE COURTES : PRESENTATION DES ETUDES ET LA TABLE RONDE DES BAILLEURS EN VUE DU FINANCEMENT DE LA VOIE DE CONTOURNEMENT DE YAOUNDE

        • Messieurs les Membres du Gouvernement,
        • Excellence Monsieur l’Ambassadeur, Chef de Délégation de l’Union Européenne,
        • Monsieur le Représentant du Président de la Commission de la CEMAC,
        • Madame le Représentant du Président de la CEEAC,
        • Monsieur le Gouverneur de la Région du Centre,
        • Monsieur le Président du Conseil Régional du Centre,
        • Messieurs les Préfets,
        • Monsieur le Maire de la Ville de Yaoundé,
        • Madame et Messieurs les Maires des Communes d’arrondissements,
        • Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux,
        • Mesdames et Messieurs les Partenaires techniques et financiers,
        • Distingués invités en vos rangs et grades respectifs,
        • Mesdames et Messieurs

         

        C’est pour moi un grand honneur doublé d’un immense plaisir de vous accueillir, ce jour, ici dans cette belle salle de l’Hôtel Mont Fébé de Yaoundé, à l’occasion de cette séance de travail consacrée, à la fois, à la présentation du projet de construction de la voie de contournement de Yaoundé et à la table ronde y afférente des bailleurs de fonds.

        Permettez-moi, au nom du Gouvernement de la République, de vous dire merci ! Merci d’avoir répondu à notre invitation, merci de toujours nous accompagner, vous, partenaires au développement !

        Vous, Représentants des organismes multilatéraux !

        Vous, Ambassadeurs des pays amis !

        Oui, vous, témoins privilégiés de la marche du Cameroun vers l’émergence à l’horizon 2035, vision du Chef de l’Etat, S.E.M. Paul BIYA.

        Thank you all for responding to our invitation. Thank you for your regular support, you our development partners! A warm Welcome to our beautifull country Cameroon, Africa in miniature.

        Excellences, Mesdames et Messieurs,

        Le Cameroun connaît une urbanisation galopante et ses deux principales métropoles, Douala et Yaoundé, vivent une expansion urbaine exponentielle. A ce sujet, les populations, l’activité économique, les interactions sociales et culturelles s’y concentrent de plus en plus ; situation qui pose d’énormes problèmes de viabilité touchant notamment les infrastructures, la sécurité, l’emploi et les ressources naturelles.

        Il est donc évident que, si rien n’est fait, cette explosion urbaine qui, ailleurs, est une opportunité, sera malheureusement accompagnée d’externalités négatives impactant, en premier lieu, la circulation des biens et des personnes à cause des embouteillages sans fin et des trafics hautement densifiés. Ce qui pourrait réellement compromettre le PIB urbain et par conséquent, la productivité et la croissance. A cet égard, de nombreuses villes dites « intelligentes » ou « du futur », à l’instar des villes de l’occident, ont lancé des opérations pilotes qui ont permis d’établir une corrélation, voire une relation de proportionnalité entre temps de circulation et PIB urbain. En d’autres termes, les performances économiques d’une ville peuvent être induites, entre autres, par la fluidité de la circulation générée par des infrastructures de qualité. Voilà un enjeu qui ne doit échapper à personne si l’on n’est profondément attaché à la modernité urbaine.

        S’agissant particulièrement de la ville de Yaoundé, la lourdeur du trafic est d’autant marquée par, outre le déplacement de ses résidents, la convergence d’importants flux des populations de son aire métropolitaine et, aussi, l’ensemble des mouvements à grande fréquence partant des ports de Douala ou Kribi en direction de Ndjamena au Tchad ou Bangui en République de Centrafrique, et de surcroît les marchandises à destination des régions de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-Nord du Cameroun.

        De même, dans la perspective du renforcement de l’intégration sous régionale couplée à la recherche de nouveaux débouchés, la densification des échanges commerciaux devient une option crédible pour l’atteinte d’une croissance urbaine forte et durable ; la Voie de Contournement de Yaoundé représente donc un Corridor prioritaire qui va nécessairement accélérer cette dynamique et atténuer les effets néfastes de la circulation et ces transits au cœur de la ville.

        Excellences, Mesdames, Messieurs,

        Fort de cette analyse, il s’impose l’impérieuse nécessité d’agir !

        Agir pour décongestionner le trafic au niveau du noyau central de Yaoundé !

        Agir pour réduire substantiellement le passage des gros porteurs   au cœur de la ville et dans les quartiers !

        Agir pour minimiser les interférences entre la circulation locale et la circulation de transit !

        Agir pour réduire les accidents et ses dommages en termes de pertes humaines et matérielles !

        Agir pour protéger l’environnement qui nous nourrit, nous protège et peut se retourner malheureusement contre nous si nous ne réduisons la production de Gaz à effet de serre !

        Agir en faveur d’une véritable voie de contournement à l’effet de moderniser la ville de Yaoundé et ses environs !

        YES. WE NEED TO ACT

        Acting to relieve traffic congestion downtown Yaoundé!

        Acting to significantly reduce the passage of large trucks in the heart of the city and in neighbourhoods!

        Acting to minimise interference between local and transit traffic!

        Acting to reduce accidents and the resulting damage in terms of human and material losses!

        Acting to protect the environment that feeds us, protects us and can unfortunately turn against us if we do not reduce the production of greenhouse gases!

        Acting in favour of a real bypass road to modernise the city of Yaoundé and its surroundings through its 4 urban development poles!

        Excellences, Mesdames, Messieurs,

        Convaincu du rôle moteur des infrastructures dans la facilitation des échanges, Suivant les Très Hautes Directives du Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Paul BIYA, le Gouvernement a envisagé la construction d’une voie de contournement de la ville de Yaoundé autour des  5 piliers des ODD et pour l’atteinte entre autres des ODDs 1, 8, 9 et 11.

        Le Gouvernement de la République entend donc  réaliser cette voie de contournement de Yaoundé dont la présentation des études y afférentes appelle en ce lieu et en ce jour notre attention et notre engagement. Il convient donc de relever que les voies de contournement et les déviations permettent, dans une logique d’aménagement urbain, de répondre à des problématiques (i) de sécurisation d’itinéraire, (ii) de niveaux de trafics importants, (iii) de prépondérance du trafic du transit sur le trafic local ou bien (iv) d’amélioration du cadre de vie ou de modification du contexte urbanistique.

        En effet, les études techniques, environnementales et urbanistiques ont été menées de 2017 à 2021 avec le soutien de l’Union Européenne, sur les ressources de la Facilité de Coopération Technique II du PIN 11ème FED (CM/FED/039-934) et celles de la Facilité de Coopération Technique V pour l’Afrique Centrale (RCO/FED/040-376). Trouvez ici l’expression de la gratitude du Gouvernement de la République.

        Des résultats tirés de ces études pilotées sous la houlette technique du Département Ministériel dont j’ai la charge, il ressort que la rocade de Yaoundé, découpée en quatre (04) tronçons, sera longue de 90,54 km et occupera une emprise de 45m de large et s’imbriquera à deux grands projets d’infrastructures initiés par le Gouvernement au cours des dernières années en l’occurrence de l’Autoroute Yaoundé-Douala à travers l’échangeur de MINKOAMEYOS et l’Autoroute Yaoundé Nsimalen section rase campagne à travers l’échangeur de MEYO.

        A cette dernière, quatre (04) pôles de développement urbains jouxtant la Voie de contournement y seront greffés et accessibles par des échangeurs.

        Excellences, Mesdames, Messieurs,

        A l’issue des études, l’enveloppe du projet est évaluée à 1 264 milliards de F CFA (soit 1,927 milliards d’euros), dont 794,405 milliards F CFA (1,211 milliards d’euros) pour la construction de la rocade et 469,614 milliards de F CFA (716 millions d’euros) pour la viabilisation des pôles de développement urbains.

        Excellences, Mesdames, Messieurs,

        Le projet de la voie de contournement de Yaoundé est rendu au stade de la recherche de financement et la présente table ronde donne l’occasion d’informer et de sensibiliser les partenaires et les amis du Cameroun en vue de la mobilisation des ressources nécessaires à la construction de cet important ouvrage.

        Je voudrais donc renouveler la gratitude du Gouvernement Camerounais à l’endroit des partenaires techniques et financiers ainsi que des responsables des banques commerciales et d’investissement, présents ce jour, pour leur soutien et leur volonté de s’associer à la présente initiative contribuant à la modernisation de la ville de Yaoundé et l’amélioration des échanges sur les corridors sous régionaux.

        De même, je ne saurais terminer mon propos sans rappeler que ce projet s’inscrit dans le Programme de Modernisation urbaine de la SND30 dont le Succès n’est possible qu’avec la synergie d’action Etat-Collectivités Territoriales Décentralisées- Secteur privé – Coopération multilatérale/bilatérale.

        Tout en souhaitant un bon séjour à nos éminentes personnalités invitées, je déclare ouvert la table ronde des bailleurs de Fonds.

        Vive l’intégration régionale ;

        Vive la Coopération Internationale ;

        Vive le Cameroun et son illustre Chef, Son Excellence Monsieur Paul BIYA, Président de la République et Chef de l’Etat.

        Je vous remercie

        Télécharger le pdf