Journée Monidale de l'Habitat, Bertoua 2022

Projet de construction de la Voie de Contournement de Yaoundé

Le MINHDU lutte contre la Corruption

Cliquez ici pour plus de détail

MINHDU-CAMTEL : pour la connectivité des projets d’habitat et des infrastructures urbaines

MINHDU-CAMTEL : pour la connectivité des projets d’habitat et des infrastructures urbaines

Le Ministère de l’Habitat et du développement urbain (Minhdu) et la Cameroon telecommunications (CAMTEL) ont scellé les bases de ce partenariat dans la salle de conférence du 1er étage de l’immeuble ministériel N°1 le lundi 18 juillet 2022.

L’objectif recherché est le déploiement des infrastructures et des services de haut débit dans les projets du MINHDU. De façon spécifique, la cérémonie visait trois objectifs : s’approprier les clauses de la convention de partenariat entre les deux parties, la signature des parapheurs et procéder au lancement officiel de la convention de partenariat.

Dans le cadre d’exécution de la convention, la CAMTEL s’engage à s’associer à la maîtrise d’œuvre, pour les travaux de déploiement des infrastructures d’attente ou de précâblage des immeubles ou maisons d’habitat des projets/programmes du Minhdu, déployer la fibre optique dans les sites des projets/programmes du Minhdu ou de ses partenaires et enfin fournir des services de connexité aux résidents locataires desdits sites. Le Ministère de l’Habitat et du développement urbain pour sa part, doit promouvoir le développement durable des voiries et des réseaux de communications électroniques, dans le cadre des politiques d’aménagement et de développement urbain, garantir à son partenaire CAMTEL, l’accès au domaine public de l’emprise routière, des différentes villes, saisir toute opportunité pour déployer des infrastructures d’attente pour la fourniture des services internet et l’inclusion numérique des villes, pour tous les projets et programmes d’habitat ou d’aménagement urbain dont il est le maître d’ouvrage. Madame Ketcha Courtès a rappelé que le projet répond à l’ODD qui porte sur la réhabilitation et la planification des villes, ou de tout autre établissement humain, de manière à ce qu’elles puissent offrir à tous, des opportunités d’emploi, un accès aux services sociaux de base, à l’énergie, au logement, au transport, aux espaces publics verts et d’autres tout en améliorant l’utilisation des ressources et réduisant leurs impacts environnementaux.

Eclairage public via l’énergie photovoltaïque : le MINHDU appui le Réseau des Femmes Elues locales (REFELACAM)

Eclairage public via l’énergie photovoltaïque : le MINHDU appui le Réseau des Femmes Elues locales (REFELACAM)

Le ministre de l’Habitat et du Développement urbain du Cameroun Célestine Ketcha Courtès a reçu en audience le 14 juin 2022, une délégation des membres du Réseau des Femmes Elues locales d’Afrique, section du Cameroun (REFELACAM). Celle-ci est venue présenter au ministre leur projet dénommé : « Femmes et Energie Durable au Cameroun » (FEDECAM) et qui vise à fournir l’éclairage public via l’énergie photovoltaïque dans les communes de Pete Bandjoun, Kon Yambette, Dzeng, Tombel, Ebone, Akom 2.                                                                                                    

Il a été question au cours de cette rencontre de peaufiner la stratégie de mise en œuvre dudit projet. Le ministère de l’Habitat et du Développement urbain s’est engagé, à travers un accord de principe, à accompagner le projet. Madame Célestine Ketcha Courtès a ainsi annoncé l’inscription dans le budget d’investissement public de son département ministériel, pour l’exercice 2023, de la somme de 300 000 000 Fcfa comme contribution à la réalisation du projet. 

La mise en œuvre de ce projet initié en 2021 et qui bénéficie de l’appui de l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) et du partenaires technique et financier le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM), démarrera après les études supplémentaires en cours.

Développement urbain durable : le Burkina Faso à l’école du Cameroun

Développement urbain durable : le Burkina Faso à l’école du Cameroun

Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de Développement Durable de Ouagadougou phase 2 (PDDO 2), une mission d’études composée des responsables Burkinabè et conduite par M. TOGUYENI Youmandia Djibril, Directeur Général de l’Agence Municipale des Grands Travaux du Burkina Faso (AMGT) a séjourné au Cameroun du 24 au 29 mai 2022. Il a été question au cours de ce voyage d’étude de s’imprégner des bonnes pratiques des communes urbaines du Cameroun dans les choix technologiques pour la construction des chaussées revêtues ainsi que l’organisation et l’entretien des voiries dans le cadre du projet C2D intitulé « Capitales Régionales ».

Il y a quelques années, la Banque Mondiale avait financé une étude en vue de la « Construction de chaussées en béton de ciment au Cameroun ». Cette étude avait fait une large analyse des technologies routières durables, les avait comparées sous divers angles et concluait que le meilleur choix dans les pays en développement était le béton compacté au rouleau (BCR).  Les chaussées revêtues à base de bitume nécessitant beaucoup plus d’attention et de suivi que celles à base de béton de ciment. Le projet du C2D Urbain intitulé « Capitales Régionales » s’est donc appuyé sur cette étude pour réaliser le programme de réhabilitation et de construction des voiries des villes de Bafoussam, Bertoua et Garoua dans cette technologie. Les villes de Bamenda et Maroua vont suivre de manière imminente. D’où l’intérêts des responsables Burkinabè (une dizaine de cadres venus du ministère des infrastructures et de désenclavement, de la Commune de Ouagadougou et de l’Agence municipale des grands travaux) qui se sont rendus entre autres dans la ville de Bertoua. La ville a été choisie pour la similitude du sol avec celui de Ouagadougou : latérite avec des zones de cuirasse latéritique affleurant. Ils ont ainsi pu apprécier l’expérience de construction et de l’entretien des chaussées revêtues de béton compacté au rouleau qu’ils pourraient répliquée dans la capitale de leur pays.

Il faut relever que le Projet PDDO 2 du Burkina Faso se rapproche du Programme C2D ‘’Capitales Régionales’’ mis en place au Cameroun, dans ce sens qu’il vise à accompagner et intensifier un développement territorial équilibré de la Commune de Ouagadougou en favorisant la mobilité et l’émergence de centralités secondaires, en cohérence avec le Plan d’Occupation des Sols (POS) et le « Schéma de principe de circulation du centre-ville de Ouagadougou », élaborés sous maîtrise d’ouvrage de la Commune en 2011 et 2012 sur financement AFD. Il s’agit de désenclaver des quartiers périphériques et d’améliorer les conditions de vie des habitants par l’aménagement de 12 km de voiries structurantes (bitumage, drainage, éclairage, plantations, arrêts de bus). Il est aussi question de développer trois quartiers parmi les sept identifiés par le POS ayant vocation à devenir des centralités secondaires dans un effort de déconcentration de la ville à travers la création et le renforcement d’équipements publics, l’aménagement de voiries, le drainage, etc. 

A l’issue de cette visite les parties camerounaises et burkinabè ont convenues d’initier des axes de collaboration entre la Direction Générale des Services Techniques Municipaux (DGSTM) de la Commune de Ouagadougou et les Services Techniques Municipaux de la Communauté Urbaine de Yaoundé.

AFD : LEBEURRE s’en va DAGO s’installe.

AFD : LEBEURRE s’en va DAGO s’installe.

Revisiter la coopération franco-camerounaise dans le secteur urbain. C’était le point essentiel de l’audience accordée par Célestine Ketcha Courtès, Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain à Benoît LEBEURRE Directeur sortant de l’Agence Française de Développement (AFD) et Virginie DAGO, Directrice entrante, le 15 juin 2022 dans le salon du 8ème étage de l’immeuble ministériel N°1. L’occasion pour l’ancien directeur de l’AFD de faire le point sur ses 4 années de mission au Cameroun, à travers différentes réalisations visibles. Les détails avec vous, Ruth EBOBISSE.

L’AFD se déploie dans notre pays à travers plusieurs activités dont le Programme C2D Urbain ‘’Capitales Régionales’’ est un des projets phares dans le secteur urbain. Ce programme a deux composantes principales que sont, la réalisation de projets d’investissement et le renforcement des capacités des Collectivités territoriales décentralisées (Ctd). Le séjour de Benoît LEBEURRE au Cameroun a vu le passage du taux d’exécution du Programme de 18% à 85% en trois ans dans un environnement marqué par la crise du Covid-19.

La première phase a consacré la transformation trois villes bénéficiaires ; Bafoussam, Bertoua et Garoua en termes de mobilité urbaine, d’espaces verts, d’assainissement avec des constructions des latrines et des équipements marchands et des points d’eau. Le renforcement des capacités des Collectivités Territoriales décentralisées est également un axe important de cette coopération. Le Minhdu assure, comme le prévoit la convention liant l’AFD et le Cameroun, la maitrise d’ouvrage de ces projets, et il en assure le pilotage global, aux côtés des Ctd, qui se voient ainsi déléguer une partie de la maitrise d’ouvrage. On peut en outre citer d’autres projets comme celui du drainage des eaux pluviales de Douala, ou le programme « Yaoundé-cœur de ville » dont l’accord cadre Cameroun-France a été signé le 4 février 2022 par le Ministre de l’Economie, Alamine Ousmane Mey, l’Ambassadeur de France au Cameroun, qui permet à la France de décaisser un montant de 66,5 millions d’euros, soit environ 43,624 milliards de FCFA.

Ce montant servira entre autres à  l’aménagement du carrefour Elig-Edzoa et de ses abords ; l’aménagement de la Place Élig-Effa et de ses abords, y compris la réhabilitation de la gare routière ; la transformation de la zone du carrefour Mvan et de ses abords en pôle d’échange multi-modal ; des actions à impact rapide (Quicks Wins), identifiées dans le cadre de l’élaboration du Plan de Mobilité Urbaine Soutenable (PMUS) de la ville de Yaoundé et incluant notamment ; l’amélioration des accès aux Monts Messa et leur aménagement en espace de loisir ; – la reconfiguration légère de plusieurs carrefours ; l’aménagement de cheminements piétons au centre-ville ; des actions de communication et de sensibilisation ; le renforcement des capacités de la CUY dans l’opérationnalisation et la mise en œuvre du PMUS.

Ketcha Courtès place l’année 2019 sous le signe de l’achèvement des importants chantiers exécutés par son département ministériel

Ketcha Courtès place l’année 2019 sous le signe de l’achèvement des importants chantiers exécutés par son département ministériel

En matière de résorption du déficit en logements, le Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain a égrené le chapelet de mesures en cours de déploiement. Il s’agit de l’achèvement de la construction des 1675 logements confiés aux PME nationales et de 700 logements dans les Chefs-lieux de Région autres que Douala, Ebolowa et Yaoundé dans le cadre du Plan d’Urgence Triennal pour l’Accélération de la Croissance Economique (PLANUT) ; du démarrage effectif de la construction de 1000 logements de la phase pilote d’un ensemble de 10 000 logements et des équipements socioculturels associés ainsi qu’une base industrielle de pré fabrication des éléments structurels de construction avec l’appui de la firme italienne PIZZAROTI; du démarrage effectif des travaux de construction de 120 logements sociaux en matériaux locaux à Yaoundé/Olembé ; de l’accélération des travaux de construction de la première phase de la Cité des Cinquantenaires de Douala et le démarrage effectif des travaux de celle de Yaoundé et du parachèvement des négociations avec l’entreprise Chinoise (Société Nationale SNC-SHENYANG) pour une tranche additionnelle de 3.200 logements sociaux à Yaoundé.

Dans le cadre de l’Amélioration de l’environnement urbain, Mme Courtès a annoncé qu’un point d’honneur sera mis en 2019 sur l’achèvement des travaux de construction des ouvrages de drainage pluvial de Douala d’un linéaire de 39 km et de ceux de la deuxième phase du Projet d’Assainissement de Yaoundé (PADY 2) d’un linéaire de 14 km ; le démarrage des travaux de construction de la station d’épuration des eaux usées de Mendong à Yaoundé et la construction de 670 points d’éclairage public dans six villes du Cameroun.

Pour le Développement des infrastructures de transport urbain, elle a mentionné l’achèvement de quelques projets de voirie engagés au cours des années antérieures : la construction de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen section rase campagne ; la réhabilitation et de construction des voies d’accès aux stades et aux équipements hospitaliers et hôteliers à Douala, Limbé, Buéa, Bafoussam, Garoua, Mbouda et Bandjoun ; la réhabilitation d’urgence des routes urbaines sur l’étendue du territoire telle que prescrite par le Chef de l’Etat S.E.M. Paul BIYA et les projets de la Composante Voirie du PLANUT.

Toujours en matière de voirie, elle a évoqué le démarrage des travaux de construction de la voie intersection section urbaine autoroute Yaoundé-Nsimalen-carrefour Palais des Sports-échangeur simplifié derrière combattant ; la poursuite des travaux de voirie et de drainage dans les villes de Bafoussam, Bertoua, et Garoua dans le cadre du C2D Urbain « Capitales Régionales 1 » et la finalisation des projets d’infrastructures de services urbains et d’équipements divers dans les villes de Bamenda et Maroua dans le cadre du C2D Urbain « Capitales Régionales 2 ».

Réagissant aux préoccupations du personnel relatives à l’amélioration des conditions du personnel et relayées par le Secrétaire Général, le Ministre a déclaré : « je vous promets de faire de mon mieux suivant les disponibilités d’assurer à chaque personnel, je dis bien chaque personnel, de la ménagère au plus haut responsable, l’amélioration substantielle de vos conditions de travail ».

Chantiers de construction des logements sociaux et de voiries à Yaoundé : le MINHDU prend le pouls

Chantiers de construction des logements sociaux et de voiries à Yaoundé : le MINHDU prend le pouls

Les mardi 22 et jeudi 24 janvier 2019, Mme le Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain (MINHDU), Célestine Ketcha Courtès, effectue dans la ville de Yaoundé, en compagnie de Mme le Secrétaire d’Etat en charge de l’Habitat, Marie Rose Dibong, une visite d’inspection et d’évaluation de quelques chantiers de construction des logements sociaux et de voiries. Ces chantiers sont ceux du Programme Gouvernemental de construction de 10 000 logements sociaux, de la Coupe d’Afrique des Nations et de la Composante Voirie du Plan d’Urgence Triennal pour l’Accélération de la Croissance Economique (PLANUT).