indicateurs-urbains

 

iccasulogo

Emission Le Citadin

Emission Le Citadin

Webmail-MINHDU

Intranet (Personnel)

Le MINHDU face à la Commission des Finances du Sénat : les membres préoccupés par la fluidité de la circulation et l’insalubrité dans nos villes PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Cellule de la Communication   
Dimanche, 10 Décembre 2017 14:56

Après l’Assemblée Nationale le lundi 4 décembre 2017, le Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain (MINHDU), Jean Claude Mbwentchou, était face à la Commission des Finances du Sénat le dimanche 11 décembre 2017, pour la défense du budget 2018 de son département ministériel. Un budget, rappelons-le, d’un montant de 92 milliards 700 millions FCFA, qui a subi «une baisse significative» de plus de 46 milliards 518 millions FCFA .

A la suite de l’exposé liminaire du Ministre, les parlementaires se sont, de manière générale, montrés préoccupés par les questions liées à l’accès à nos grandes villes, aux voies de contournement, ainsi que la fluidité, la mobilité urbaine et l’insalubrité dans celles-ci. Jean Claude Mbwentchou n’a pas éludé toutes ses préoccupations dont il a reconnu la véracité, mais a martelé que «le véritable problème de nos villes c’est l’absence de planification». Alors que précise-t-il, depuis 2004, la loi sur l’urbanisation et celle sur la décentralisation confient aux maires la responsabilité de la gestion de nos villes, avec l’accompagnement entre autres, du Ministère de l’Habitat et du Développement Urbain. Il a ajouté qu’une plateforme lie ce département ministériel aux 14 Délégués du Gouvernement, pour un développement mieux maîtrisé de nos villes.

 

Concernant les voies de contournement, le Ministre Mbwentchou a souligné qu’ils sont prévus dans les documents de planification de toutes les villes.

S’agissant des logements sociaux, il a indiqué qu’il s’agit d’une question transversale, car malgré le fait que le Ministère de l’Habitat et du Développement Urbain ait pris des dispositions pour que ces logements soient habitables, le problème de leur approvisionnement en eau, électricité et téléphone reste sans solution.

Au sujet des difficultés auxquelles fait face la Société Hygiène et Salubrité du Cameroun (HYSACAM), le Ministre a reconnu qu’elle revendique le paiement par le Gouvernement des arriérés de plusieurs milliards FCFA. Il a dévoilé que le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, a instruit le Ministre des Finances de procéder à leur apurement et son département ministériel, qui assure la tutelle technique de cette société, suit attentivement le dossier. Jean Claude Mbwentchou a aussi fait état de ce que le Gouvernement a décidé de mettre fin au monopole de HYSACAM et d’ouvrir le secteur dont elle est en charge à la concurrence.

Mise à jour le Dimanche, 10 Décembre 2017 15:03
 

Videothèque

Usagers

Vente des logements

logementsocio-2015

Sondage

Parmi les problèmes suivants, lequel vous préoccupe prioritairement
 

Fil RSS

Statistiques

Pages vues : 3049014